AGENDA
×
Règles d’or

Les règles d’or pour un accompagnement en or

Ma posture

Mes engagements auprès de vous

Vos engagements

Au sujet des lapins

En résumé, les lapins sont des petits animaux très mignons mais dans nos métiers, nous y sommes un peu allergiques…

Apports et limites de ma pratique

Ateliers collectifs hebdomadaires et mensuels et cycles ‘fermés’

×

AGENDA

Changement de vie professionnel Le bilan de compétences

On entend souvent parler lorsque l’on se pose des questions sur sa vie professionnel. Mais pourquoi le Bilan de compétences est-il encore si peu connu ?

Pour ma part, c’est lorsque j’ai commencé à me poser des questions sur mon métier de salarié que j’en ai entendu parler. Une amie en avait fait un après un Burn out. Elle en avait elle-même entendu parler par une amie qui en avait fait un… J’ai l’impression que c’est quelque chose que l’on recommande lorsqu’on y est passé.
Et effectivement, depuis que j’ai fait le mien, je n’ai cessé d’en vanter l’intérêt et l’importance.

Alors de quoi parle-t-on vraiment ? Qu’est-ce qu’on y fait ?

Le bilan de compétence est un accompagnement individualisé proposé par un grand nombre de centre de formations et structures spécialisées. La plupart du temps, on obtient une liste des organismes agréés par la structure auprès de laquelle nous cotisons pour nos droits à la formation. Cela permet d’avoir une prise en charge. Mais il est aussi possible de le financer soi-même (CPF), et dans certains situations (bien trop rarement encore), Pôle Emploi peut en financer une partie.

Ce fameux bilan de compétence, c’est une rencontre avec un conseiller qui va vous suivre pendant une dizaine de rendez-vous étalés sur plusieurs mois. 
Il m’avait été vivement recommandé de choisir un conseiller qui avait également la compétence Psychologue du travail et effectivement, c’est hyper important à mon sens pour la qualité de l’écoute, la bienveillance, le respect, le côté très humain des échanges.     
Il est effectivement recommandé de rencontrer plusieurs conseillers de plusieurs organismes différents afin d’avoir un vrai feeling avec la personne qui nous suivra.

Une fois cela fait, on se lance dans une grande introspection professionnelle mais aussi personnelle qui aura pour but de valider le choix de changer d’orientation professionnelle, ou peut-être de rester là où l’on est en changeant des choses.        
Et rien n’est laissé au hasard : parcours de vie, chronologie des événements et rencontres marquantes positives et négatives de toute notre vie, listing de tout ce que l’on sait faire au travail, test et jeux pour définir et comprendre son profil, sa personnalité, poser toutes les difficultés rencontrées, les attentes, la notion de ce qui fait sens pour soi, à court, moyen, long terme, exercices à faire entre les séances, enquêtes métiers etc.            
C’est un travail qui demande de la rigueur, de l’implication, du sérieux, de l’honnêteté envers soi.

Pour moi, ce fut un énorme brainstorming et avec des phases déstabilisantes, d’autres plus faciles à traverser mais toujours portées et guidées par mon conseiller.

Ce travail aura permis de définir plusieurs choses essentielles pour moi :            
– mon profil de personnalité (je croyais que j’étais comme ci et en fait je suis plutôt comme ça)
– que j’aimais passionnément mon travail mais qu’il n’était pas possible de continuer car trop de choses allaient à contre-courant de ce qui fait sens pour moi (ça c’était la grande claque !)              
– que j’étais passionnée par l’humain, la présence à l’autre         
– que j’avais les capacités à inventer ma voie professionnelle, en prenant le temps de (ça c’était réconfortant !) 

En sortant de cet accompagnement, je me suis sentie avoir les épaules, j’ai pu prendre les décisions nécessaires : quitter mon travail, quitter ma ville quelques années, utiliser tout mon temps de chômage de manière assumée pour construire mon nouveau projet professionnel, me renseigner sur TOUS les métiers qui se rapportent au soin, rencontrer des praticiens, faire le tri, jusqu’à trouver l’évidence, ou en tous cas le point de départ : la sophrologie.

Deux temps ont eu ensuite lieu avec mon conseiller 6 mois et 1 an après mon bilan, et je trouve très appréciable de continuer le suivi ainsi. J’ai pris plaisir à donner des nouvelles de mon projet et tout simplement à me sentir fière car c’est moi qui avait tout le travail.

Alors comment repérer si c’est peut-être le bon moment pour vous de vous lancer ?  
 – En sachant ou sans savoir pourquoi, vous êtes moins bien dans votre travail…
– Vous arrivez plus souvent en retard, vous vous sentez moins investi et ressassez tout ce qui ne va pas dans votre travail…    
– Vous aimeriez changer de travail mais vous n’osez pas et ne savez pas par quel bout commencer…
– Vous traversez un burn out (surmenage au travail), un bore out (ennui profond au travail), vous vous sentez perdu.e et cela impacte votre vie personnelle, familiale, amicale…        
– Il vous arrive de penser à d’autres métiers que vous auriez aimé faire ou que vous aimeriez faire, cela vous fait même sourire en y pensant… 

Je ne peux que vous recommander cet accompagnement, même après quelques années dans votre métier ou votre nouveau métier. Pour faire le point, savoir si vous êtes toujours au bon endroit, aligné.e avec vos valeurs et que votre travail fait sens car il fait partie intégrante de votre vie.

Osez être attentif à vous ! 
                             

© benbenben • Mentions Légales